Etude de cas : LNER Carriage Group

Classé dans : Nos applications | 0

chambrelan-linear-rail-LNER011-300x219 Le wagon 70759 a une histoire intéressante: construit à York en 1943 pour aider l’effort de guerre en tant que convoyeur de pigeons voyageurs (activité importante pour les chemins de fer jusqu’en 1966), cette voiture avec couloir dans le pur style Anglais et destinée au transport de passagers, était utilisée pour le fret et notamment pour amener les pigeons voyageurs à leur lieu d’envol.

chambrelan-linear-rail-LNER02-300x221Ce wagon habillé de teck est resté en activité jusqu’en 1971, année durant laquelle il a été vendu, avec 2 autres véhicules, à un éditeur de livre pour servir d’unité de stockage. Malheureusement la vente ne s’est pas finalisée et la British Rail a rapidement perdu de vue les voitures. C’était sans compter sur un groupe de passionnés du rail qui ont réussi à retrouver l’une de ces voitures dans une gare de triage de York, où elle était utilisée comme réfectoire pour les agents de triage. Le responsable du triage n’était pas très disposé à y renoncer, arguant qu’il y aurait une émeute si la maison d’édition essayait de prendre leur réfectoire. Les tractations ont durées un mois avant que le wagon ne soit restitué à ses propriétaires légitimes. Ayant changé de mains à plusieurs reprises, le propriétaire actuel est la Severn Valley Railway Charitable Trust, pour laquelle le LNER Carriage Group le rénove.

chambrelan-linear-rail-LNER03-300x223L’une des extrémités du wagon est occupée par un compartiment à bagages, avec des étagères rabattables qui devaient transporter les pigeons, un compartiment pour le système de freinage d’urgence et des WC. Un couloir latéral ( le 70759 est l’un des derniers wagons à couloir, construit en 1943, de la British Mainline) permet d’accéder aux compartiments voyageurs, fermés par des portes coulissantes. Le design original de ces portes date de la fin de l’époque Victorienne, entre 1896 et 1998, et n’a pas changé avant 1950.

Ayant survécu à la guerre, aux pigeons voyageurs, à un contremaître grincheux et à des années d’usure par les passagers, les portes d’un peu plus d’1.80m commençaient à souffrir de leur âge et Chambrelan a été appelé afin d’adapter une série de rails linéaires qui permettrait aux portes d’être soutenues tout le long de leur course.

chambrelan-linear-rail-LNER04-300x221

 

Les portes, conçues en 1898 (et dont l’une est en service depuis 1912), ont besoin d’être supportées sur toute leur longueur car elles sont très grandes mais la conception originale ne supportait la porte que sur la moitié de sa course, ce qui la faisait fléchir sous son poids et accentuait son usure.

Après avoir longuement discuté du projet, Chambrelan a suggéré le rail linéaire E46 et le patin G54, capable de transporter 310 kg dans une utilisation à chant. Les portes étaient si lourdes qu’elles ont nécessité 2 patins par rails pour circuler sur toute la longueur.

 

 

 

« Chambrelan a été d’une aide très précieuse. Dès que j’ai contacté Jeremy, il est venu aussitôt et a tout de suite indiqué ce qu’il convenait de faire. La grande amélioration sur le modèle original est l’utilisation de toute la longueur de la course », nous confiait Richard Gunning, Directeur de projets chez LNER.